Vous êtes ici Tous au compost !

Tous au compost !

COMPOSTER, c'est recycler les déchets verts du jardin et de la maison en les amassants pour qu'ils se décomposent.

Notre poubelle contient en moyenne 30% de déchets organiques :  marc de café, coquilles d'œufs,  tontes de gazon, mauvaises herbes, épluchures… autant  de déchets qui peuvent être valorisés en un terreau fertile, 100% naturel, gratuit et prêt à l'emploi. Après quelques mois, c'est déchets se transformeront  en compost grâce à  l'eau,  l'oxygène et  l'action de micro-organismes.
Ce compost vous servira alors pour fertiliser votre potager, votre jardin et le rempotage de vos fleurs. 

Je fabrique mon composteur :  suivre le lien ci-dessous.
 
=> Je fabrique mon composteur !
 

Où faire son compost?

Pour un meilleur fonctionnement, votre composteur doit être à l’abri de l’humidité et des grosses chaleurs d’été. Trouvez-lui une place à l’abri d’un arbuste, d’une haie et posez-le à même le sol pour faciliter le passage des micro-organismes et des vers de terre. Pour la réussite de votre compost, il est indispensable de mettre votre bac à compost au contact du sol.

Que mettre dans mon composteur?

Déchets humides (verts) : facilement décomposables, ils donnent beaucoup de nourriture aux bactéries.

- Épluchures
- Feuilles d’arbre
- Fleurs coupées
- Fleurs fanées
- Gazon
- Mauvaise herbe sans graine
- Plantes à purin
- Restes de légumes et de fruits
- Restes de repas
- Sachets de thé sans agrafes
- Tailles de haie

Déchets secs (bruns) : difficilement compostables, ils donnent beaucoup de nourriture aux champignons.
- Cartons non imprimés coupés en petits morceaux
- Coquilles d’œuf
- Coquilles de fruits secs
- Ecorces d’arbres
- Fumier d’herbivores
- Marc de café
- Paille, foin
- Papier essuie-tout
- Papier non imprimé
- Sciure et copeaux de bois
- Serviettes et mouchoirs en papier

Le processus de compostage

Le processus de compostage  se divisent en deux étapes :

– La dégradation : La matière organique est décomposée à une température d'environ 50 à 70 degrés grâce aux bactéries et à l'oxygène présents dans le compost.

-La maturation : La dégradation diminue, la température baisse entre 35 à 45 degrés et le compost se transforme peu à peu en compost mûr.

Pour obtenir un compost de bonne qualité est de le mélanger régulièrement pour l'aérer, le couvrir pour éviter le lessivage, et vérifier son taux d'humidité. Votre compost doit être humide comme "une éponge essorée".

Il faut compter entre 6 à 9 mois pour obtenir un compost. Le compost est prêt à utiliser lorsqu'il a une odeur de terre forestière.

Et maintenant, tous au jardin!!!

 

Comments are closed.